1.Parlons direction artistique. 

   

Que vais-je aborder dans ce sujet ?

   Aujourd'hui je vous propose de vous pencher sur un sujet qui, me permettra de me pencher sur les jeux d'ombres et de lumière. Et quoi de mieux que le mouvement, les muscles qui bougent. Donc quoi de mieux qu'une ballerine. Après nous restons sur des fondamentaux qui fonctionne et qui sont éprouvés. Fond noir et crayons de bois.  

Un peu de mise en place et de préparation.

 Donc ici à contrario de ce que j'ai fait avec SILENCE, je vais chercher la précision surtout vu la taille du sujet et des détails à poser. Il s’agit de rester net et clair sur les différents tons de gris. Afin de rester précis il s’agit de travailler à la proportionnelle. 

C’est quoi travailler à la proportionnelle ?

S’est travailler comme les « vrais artistes » ! La proportionnelle est le report de l’image sur un autre format tout en restant le plus fidèle, et cela grâce à un quadrillage.            

quadrillage

 

Donc pour cela on prend Photoshop et on se met une grille graduer à 2 cm, on ajuste la photo du sujet à la taille désiré. Et on reporte cette même grille sur le format sur lequel on va dessiner. Une fois que c’est fait on peut attaquer les choses sérieuses, et dessiner.  Donc ça reste simple, basique (comme dans la chanson oui !)   

L’avantage de travailler à la proportionnelle. 

Une « facilité » d’exécution, facilité ne veut pas dire forcément rapidité, mais il est d’autant plus simple de travailler car il n’y a plus à se poser la question de savoir si on est à la bonne mesure et que tout est bon. Il s’agit de travailler cases par cases. Donc une fois que cela est dit je pose les contours de mon dessin, le plus fidèlement possible. 

     

2.Process de production.

Les contours.

Comme évoqué plus haut je reporte mon tracé.             

tracé

           

Je pose le fond.

Dans ce cas je commence par le fond comme ça je peux directement travailler mes nuances tout en évitant de les retravailler continuellement, donc là aussi un gain non négligeable dans le process.             

fond

 

Définissons les zones.

                    Il s’agit de travailler les zones et de définir les valeurs afin de définir les volumes des muscles, pour cela je reste sur du H et du HB car je n’ai pas besoin d’être très gras pour le moment. Je ne suis que sur la définition des zones à travailler.  

vol_1

vol_2

Seule exception : le juste au corps que je travaille directement au Polychromos noir. En essayant de poser autant que possible les plis de tissue et les volumes sur ce vêtement noir. Et c’est là que l’on voit que le noir n’est pas noir, mais pas mal gris (sombre mais gris).   

On afine les nuances.

         Mes zones sont définies et je n’ai plus qu’à me consacré à appuyer les ombres. Comme sur la zone des adducteurs par exemple. Mais attention il ne s’agit pas de saturer, mais de trouver le juste équilibre car un corps en mouvement est riche en zones de lumières vives et ombres.   

zoning_shadow

    

3.Le résultat.

                                         

resultat

(Disponible à la vente ici.)